Naturellement Antioxydant

healths

Qu’est-ce qu’un antioxydant
Vitamine C, sélénium, coenzyme Q10…
Sont présents naturellement dans notre alimentation, on retrouve aussi ces antioxydants sous forme de compléments alimentaires ou de cosmétiques.

Le fonctionnement de l’ensemble des cellules se fait par l’intermédiaire de réactions chimiques. Chaque cellule possède des « mini centrales ». Elles produisent de l’énergie en brûlant du sucre, des graisses ou encore des protéines.

Ces réactions chimiques se déroulent en présence d’oxygène et génèrent une forme de déchet. Ces déchets sont appelés les radicaux libres. C’est comme de la rouille qui s’accumule au sein de la cellule. À la longue, ces radicaux libres peuvent créer des dommages aux cellules y compris au niveau de l’ADN.

Le rôle des antioxydants est justement d’intervenir contre ces attaques. On les retrouve principalement dans les aliments. Certains comme la vitamine C, « traquent » directement les radicaux libres. D’autres, comme le sélénium ou la coenzyme Q10, renforcent l’action des enzymes antioxydantes. Quant aux polyphénols, ils aident à lutter contre la formation des radicaux libres.
Un produit santé reconnu
Les premiers grands utilisateurs, les Amérindiens et les Inuits, boivent l’infusion du thé du Labrador principalement pour ses vertus thérapeutiques. Il guérirait entre autres certains troubles respiratoires, digestifs et rénaux, les rhumatismes, le scorbut et les maux de tête. Ils l’utiliseraient aussi à titre de purificateur de sang et pour la facilitation de l’accouchement.

De récentes études universitaires québécoises ont démontré que la tige du thé du Labrador contiendrait un composé pouvant lutter contre les tumeurs en médecine traditionnelle. De plus, une autre étude, réalisée sur la communauté autochtone des Cris, révèle que l’extrait de cette plante favoriserait la lutte contre le diabète.

Le thé est également utilisé dans la fabrication des produits de beauté. Voir la vidéo de Lise Watier.
Un produit santé polyvalent


Les feuilles du thé du Labrador sont reconnues pour leurs vertus thérapeutiques, anti-inflammatoires et antispasmodiques, antibactériennes, sédatives et décongestionnantes. Elles ont la capacité de drainage hépatique et de régénérant des cellules du foie.

Son action calmante lors de l’ingestion en infusion est idéale contre les troubles de l’insomnie.

La feuille de thé est préconisée pour soigner les intoxications hépatiques, les insuffisances du foie, les séquelles d’hépatite virale, les entérites et les néphrites. Son utilisation dans les troubles de la digestion est bénéfique, elle traite les diarrhées et les indigestions, les ballonnements et les gaz intestinaux, et tous les désordres des abus alimentaires.

Le thé du Labrador renferme dans ses feuilles une huile essentielle, des flavonoïdes et des triterpènes, du ledol et des tanins.

Classé comme stupéfiant léger, il était prescrit pour soulager les symptômes de la coqueluche et de la dysenterie, ainsi que les affections urinaires. Pour certains peuples indiens, soningestion durant la fin de la grossesse permettait d’en faciliter l’accouchement.

Des chercheurs québécois ont révélé que cette plante possédait une vertue antitumorale, le simple fait de consommer son infusion amenait à une réduction des tumeurs.

Le thé du Labrador est originaire du territoire septentrional de l’Amérique du nord, du Groenland jusqu’en Alaska. On le retrouve dans presque tout le Canada et le nord des Etats-Unis ou il affectionne les tourbières ainsi que les forêts, préférant les lieux humides et les sols acides.

Le saviez-vous?
Les baies d’Aronia sont 172% plus élevé en taux d’antioxydants que les bleuets et 76% plus élevé que les canneberges! » Originaire d’Amérique du Nord, elles sont très rustique et peuvent supporter nos températures jusqu’à -35°C.

De cette rigueur, ces baies tirent tous ses bienfaits. Elles sont particulièrement riches en anthocyanes (antioxydants) et en vitaminse C, E, K, B, ainsi que les minéraux tels que potassium, iode, magnésium, ion, zinc et calcium. Elles contiennent également du sorbitol, ce qui est particulièrement important pour les diabétiques.

Un puissant effet antioxydant :
L’Aronia possèdent environ trois fois plus d’antioxydants que le bleuet, deux fois plus que la mûre et autres jus de fruits (voir le tableau ci-dessus). Les anthocyanes sont les flavonoïdes qui ont la plus forte capacité d’antioxydant.

Ce que font les antioxydants :
– Ils neutralisent les radicaux libres qui endommagent les cellules et les molécules d’ADN.
– Ils protègent contre les maladies cardiovasculaires
– Et combattent les dommages de la peau causés par le soleil

La baie d’Aronia convient donc aux diabétiques et aux personnes suivant un régime hypoglucidique, car elle lutte contre les complications du diabète due à l’altération des vaisseaux sanguins. De plus le jus d’Aronia aurait des propriétés positives sur la tension artérielle et serait un stimulant pour le système immunitaire.

Du thé contre le cancer
Le thé du Labrador a des vertus anti-tumorales. C’est la découverte faite par les chercheurs du labortatoire LASEVE, experts en pharmacopée boréale. Par Joël Leblanc, université du Québec à Chicoutimi. (Cybersciences)

Le Laboratoire d’analyse et de séparation des essences végétales (LASEVE) de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) vient d’ajouter des vertus anti-tumorales à cette longue liste : En effet, une étude effectuée sur des rats montre une diminution des tumeurs cancéreuses suite à l’ingestion de l’infusion de thé du Labrador. Il est en expérimentation pour la réduction des tumeurs et traitement du cancer du foie, hépatites, cirrhoses et ascites, inflammation de la prostate en combinaison avec les traitements en herboristerie, stimulant des fonctions de la thyroïde.
tableau ORAC Thé du labrador
Au delà d’un super-fruit
Selon le USDA (US Département d’agriculture) les différentes recherches démontrent que la baie d’aronia dépasse largement les niveaux d’antioxydants des autres super-fruits Oxygen Radical Absorbance Capacity , ou ORAC , mesure les capacités antioxydantes des fruits et légumes. Une enquête de l’USDA ORAC a rapporté en 2010 que les baies d’aronia sont les locomotives, alors que les autres super baies sont les wagons.   En effet, les baies d’Aronia sont 172% plus haut en taux d’antioxydants que les bleuets et 76% plus haut que les canneberges. Tableau ORAC